Pascal-Bossé: c’est (enfin) officiel!

[Photo archives Vincent Éthier]

Depuis le temps qu’on attendait une annonce officielle, voilà qu’elle est finalement tombée jeudi matin. Jean Pascal mettra bel et bien un terme à sa retraite en remontant dans le ring le 29 juin pour y affronter Steve Bossé.

Le boxeur a d’abord diffusé la nouvelle sur son compte Twitter. Le Groupe Yvon Michel, qui assurera la promotion de l’événement, a ensuite confirmé le tout par communiqué. Le combat aura lieu soit au stade IGA, soit à la Place Bell. Une conférence de presse lancera les activités promotionnelles vendredi.

Une fois le tout annoncé, les deux belligérants n’ont d’ailleurs pas tardé à se lancer quelques flèches par tweets interposés, comme on peut le constater ci-dessous.

 

Tout cela met donc un terme à des mois de spéculations entourant l’avenir de Pascal, qui avait dit vouloir mettre un terme à sa carrière après sa victoire face à Ahmed Elbiali le 8 décembre, en Floride.

Bossé… et plus encore

Or, quelques semaines plus tard, le Lavallois avait changé son fusil d’épaule, et parlait d’un retour pour livrer un dernier combat devant ses partisans québécois. Il n’en fallait pas plus pour alimenter les rumeurs, tant au sujet de la sincérité de son souhait que de l’identité de son éventuel adversaire.

Mais voilà, non seulement Pascal est bel et bien de retour, il dit maintenant vouloir continuer à se battre après son duel contre Bossé.

« C’est certain que je vais prendre la mesure de l’eau chez les lourds et je verrai ce que je fais ensuite, a-t-il déclaré. Je pourrais rester chez les lourds ou retourner chez les mi-lourds pour livrer un combat de championnat du monde. […] Mais j’ai toujours dit à Yvon Michel que je boxerais chez les lourds avant ma retraite », a indiqué le boxeur de 35 ans, tel que cité par le collègue Frédéric Daigle de la Presse canadienne.

On ne pourra certainement pas l’accuser de manquer d’ambition.

SteveBosseFacebook
Steve Bossé a un premier défi à relever avant même le combat: respecter la limite de poids. / Photo tirée de Facebook

Parlant de poids, notons que Pascal, qui se bat d’ordinaire à 175 lb, devra respecter une limite fixée à 188 lb pour la pesée officielle. Bossé, qui évolue chez les lourds, ne pourra quant à lui dépasser ce seuil de plus de 12 lb. Ce qui signifie que si Pascal monte sur le pèse-personne à 186 lb, par exemple, Bossé devra peser 198 lb ou moins. Un beau défi en perspective pour le Boss et son équipe d’entraîneurs.

Et qu’en est-il du combat lui-même? Pascal, ex-champion WBC, part évidemment grand favori. Qui plus est, il sera animé du désir de signer une victoire éclatante pour souligner son retour dans l’arène, et devant son public par-dessus le marché.

Bossé, 36 ans, a beau s’être battu longtemps en arts martiaux mixtes, il n’a qu’un seul combat de boxe professionnelle à sa fiche. Certes, il avait passé le knock-out à son adversaire dès le deuxième round, mais entre nous, l’athlète de Saint-Jean-sur-Richelieu était loin d’avoir un grand défi devant lui. Cela dit, Bossé s’amènera lui aussi dans le ring en ayant le couteau entre les dents, déterminé à prouver qu’il est en mesure de se frotter aux meilleurs.

On verra bien ce que tout ça donnera dans le ring. Ce qui est sûr, cependant, c’est que l’ambiance sera au rendez-vous dans les gradins. Peu importe que ce soit ceux du stade IGA ou de la Place Bell!

Un été occupé!

Mine de rien, la confirmation du combat Pascal-Bossé vient garnir encore plus un calendrier estival de boxe qui était déjà fort bien rempli. Voyez vous-même avec cette brève recension.

  • 19 mai : Adonis Stevenson-Badou Jack, Toronto
  • 26 mai : David Lemieux-Karim Achour, Québec
  • 9 juin : Marie-Ève Dicaire contre une adversaire à déterminer, Montréal
  • 16 juin : Simon Kean-Adam Braidwood, Shawinigan
  • 23 juin : Steven Butler-Carson Jones, Montréal
  • 29 juin: Jean Pascal-Steve Bossé, Montréal/Laval
  • 4 août : Eleider Alvarez-Sergey Kovalev, Atlantic City

À l’évidence, les amateurs de boxe de partout au Québec auront amplement de quoi se mettre sous la dent au cours des prochaines semaines. Et on ne s’en plaindra certainement pas.

Publicités

Où diable se battra Pascal?

[Photo archives Vincent Éthier]

Si Jean Pascal voulait se donner des airs de Carmen Sandiego, il peut dire mission accomplie.

Depuis que le boxeur a annoncé vouloir sortir de sa retraite afin de disputer un dernier combat devant le public québécois, les spéculations quant au lieu et la date de ce retour vont bon train. Sans parler des rumeurs concernant le choix de son adversaire. Steve Bossé, Ryan Ford, Lucian Bute… Choisissez qui vous voudrez dans le buffet!

Comme si ce n’était pas suffisant, Pascal a rajouté une couche à l’intrigue mardi en publiant le message ci-dessous sur Twitter, et qui semble confirmer qu’il remontera bel et bien dans le ring prochainement. Bref, mais efficace, comme on dit.

Ainsi donc, Pascal revient. Mais encore?

Mercredi matin, La Presse rapportait qu’il effectuerait sa toute dernière sortie au stade IGA à Montréal au mois de juin, dans le cadre d’un gala organisé par le Groupe Yvon Michel. L’identité de son adversaire devait même être dévoilée aujourd’hui. Au moment d’écrire ces lignes, nous n’avions pas plus de précisions à cet égard.

Or, plus tard dans la journée, la collègue Nancy Audet de TVA Sports a affirmé que le combat aurait plutôt lieu à la Place Bell de Laval, le 29 juin. Encore une fois, l’adversaire demeurait inconnu.

C’est à croire qu’il se battra partout sur la planète en même temps. Un peu comme cette infâme Carmen Sandiego, disions-nous.

Vrai que les rumeurs d’un combat au stade IGA – anciennement le stade Uniprix – circulent depuis un moment. Vrai aussi qu’un ultime tour de piste à Laval ferait du sens pour Pascal, qui est natif de l’endroit. De plus, puisque le combat aurait lieu à l’intérieur, contrairement à un duel au stade IGA, inutile de s’inquiéter des aléas de la météo. Et on sait qu’au Québec, la météo peut se montrer fort capricieuse.

En attendant d’avoir une réponse finale à toutes ces interrogations, on ne peut que continuer à spéculer. Ce n’est pas comme si toutes ces questions nuisaient à la promotion du retour de Pascal, n’est-ce pas?

Alvarez et Kovalev au New Jersey

AlvarezKovalev-Poster

Si le lieu du prochain combat de Pascal reste à déterminer, celui du combat de championnat entre Eleider Alvarez et Sergey Kovalev, en revanche, est désormais connu.

Les deux hommes croiseront en effet le fer au Hard Rock Hotel & Casino d’Atlantic City le 4 août. Une conférence de presse aura d’ailleurs lieu samedi à New York pour officialiser le tout, en présence notamment des deux pugilistes, d’Yvon Michel et de Kathy Duva, promotrice de Kovalev.

Pour Alvarez (23-0, 11 K.-O.), il s’agira d’un deuxième combat aux États-Unis, et d’un troisième hors du Québec en carrière. À sa dernière sortie à l’étranger, le 12 juin 2015 à Chicago, il avait stoppé l’Ukrainien Anatoliy Dudchenko.

Kovalev (32-2-1, 28 K.-O.), quant à lui, connaît bien Atlantic City pour s’y être battu à trois reprises en 2014 – il avait vaincu l’illustre Bernard Hopkins par décision unanime à sa troisième sortie. Soulignons au passage que l’entreprise de Kathy Duva, Main Events, est basée au New Jersey.

Au fait, avez-vous remarqué le titre en grosses lettres sur l’affiche promotionnelle du combat? « Super Men ». Ça ne vous fait pas penser au surnom d’un autre boxeur dont il a abondamment été question ces derniers temps? Vous trouverez un indice au paragraphe suivant…

Le Québec en vedette à Toronto

Enfin, le Groupe Yvon Michel a dévoilé la sous-carte du gala du 19 mai à Toronto mettant en vedette Adonis Stevenson et Badou Jack. Une sous-carte en majeure partie québécoise et qui aurait dû, comme on le sait, être présentée à Montréal.

En demi-finale, le poids lourd Oscar Rivas (23-0, 17 K.-O.) se mesurera au Belge Hervé Hubeaux (29-2, 14 K.-O.). Rivas mettre ainsi en jeu pour la première fois sa ceinture NABF, acquise en septembre dernier. Hubeaux, 26 ans, a entre autres été un partenaire d’entraînement d’Anthony Joshua et Alexander Povetkin.

Le jeune Christian M’Billi (9-0, 9 K.-O.) aura pour sa part l’occasion de mettre la main sur un premier titre mineur en carrière alors qu’il affrontera l’Argentin Marcos Jesus Cornejo (19-2, 18 K.-O.) pour l’obtention de la ceinture WBC jeunesse des poids moyens.

Mikaël Zewski, Sébastien Bouchard – qui revient dans l’arène après un hiatus de 15 mois -, Patrice Volny et Mazlum Adkeniz seront également en action.